film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Naïs Van Laer
© D.R.
1/1

Née en 1985, Naïs Van Laer vit et travaille entre le Tarn et Paris. Elle est issue des Beaux-Arts et son rapport à l’image en est sans doute empreint, tout comme son approche d’un cinéma qui avance, chez elle, dans une manière de subversion des genres : elle fait s’imprégner ses images de tout un lent et long travail de documentation, tissé de strates de réel méticuleusement gravées à la pointe de son imaginaire.

Passionnée par les sciences humaines, elle développe des collaborations avec des chercheurs issus de différentes disciplines (sociologie, anthropologie, éthologie) dans le but de favoriser l’interdisciplinarité et de créer des films ancrés dans un questionnement singulier. En 2011, elle réalise son premier film documentaire, Tiers-Paysage, en immersion dans le quotidien d’une famille Rom entre la France et la Roumanie, qui remporte le premier prix des Rencontres du Cinéma Européen de Vannes et le prix du film citoyen du Festival Écollywood.

En 2016, elle termine Vivre avec son œil , un portrait intime et politique du photographe anticolonialiste Marc Garanger, produit par SaNoSi Productions. Le film à remporté en 2017 le prix du public du meilleur documentaire du FESTiFRANCE de Belo-Horizonte (Brésil), où elle à été invitée à intervenir pour des workshops et des rencontres.

En 2019 elle finalise Les Maîtres silencieux produit par MIYU Productions, un long-métrage en forme d’essai documentaire qui questionne notre rapport à l’animalité. Pour ce film, elle a développé un procédé de prise de vue inédit grâce au soutien des Nouvelles Technologies en Production du CNC et a travaillé avec des spécialistes du loup. Actuellement, elle écrit un court-métrage de fiction intiulé Alma, mêlant cinéma d’animation et prises de vue réelles autour de la question de la porosité humain-animal. Elle prépare également un film documentaire au Brésil avec l’ethnie Krenak.

(Source : Festival Résistances)