film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Rina Sherman
© Rina Sherman
1/1

Née en Afrique du Sud, Rina Sherman fut contrainte, en 1984, de s'exiler de son pays. Elle s'est alors installée en France où elle a obtenu la naturalisation en 1989. Musicienne classique de formation, elle a travaillé comme actrice de théâtre indépendante et à la télévision avant de se tourner vers le cinéma.
En 1990, elle achève son doctorat avec distinction à la Sorbonne, sous la direction de Jean Rouch.
Son premier roman, Uitreis (Partance), publié en Afrique du Sud en 1997, a été salué par la critique.
Ecrivain, cinéaste et anthropologue, Rina Sherman est à l'origine de plusieurs projets culturels. Elle a été commissaire audiovisuel pour l'exposition, Afrique du Sud : musiques de liberté, La Villette, 1995. Cette même année, elle a été lauréate d'une bourse Villa Médicis Hors les Murs, qui lui a permis de réaliser des recherches approfondies dans les archives du film de la région d'Afrique Australe.
En 1996, elle a été commissaire de la tournée de Jean Rouch dans des universités d'Afrique Australe, en collaboration de l'Institut Français en Afrique du Sud (IFAS), la Mission pour la coopération et les services culturels de l'ambassade française en Namibie.
En 1997, elle a été lauréate d'une bourse Lavoisier du ministère des Affaires Etrangères pour le projet "Les années Ovahimba", un programme de recherche multidisciplinaire à long terme (dessins, la tradition orale, vidéo, cinéma, photographie) destiné à constituer une trace vivante du patrimoine culturel des Ovahimba. C'est ainsi que, durant une période de sept ans, elle a étudié et surtout créé une documentation sur la tradition orale, la vie quotidienne et les rites des Ovahimba.
En 2002, elle a présenté une exposition multimédia, "Les années Ovahimba : Travaux en cours", au Centre culturel franco-namibien à Windhoek. En 2003, grâce à l'extension de ses recherches dans le sud-ouest de l'Angola, elle a pu donner une vision d'ensemble de tout le patrimoine culturel et des expressions de tradition orale du paysage sociolinguistique Otjiherero. Le projet a reçu le soutien du Ministère des Affaires étrangères, de diverses ambassades de l'UE, de la Fondation Ford et de nombreux sponsors privés.
Actuellement, elle continue le traitement des résultats de ses recherches et de la documentation recueillie au cours de ses sept années de séjour sur le terrain, le montage de films et de photographies, la rédaction d'articles et de livres, enfin un travail de conservation à long terme de l'ensemble des données de la Collection Les Années Ovahimba.
En novembre 2011, une rétrospective de films de Rina Sherman a eu lieu au musée du quai Branly, avec deux programmes, La Vie en ville et Les Années Ovahimba.
Les films et les livres de Rina Sherman sont disponibles dans le catalogue de nombreuses bibliothèques universitaires et publiques importantes, ainsi dans des musées aux USA, UK et en Europe.

(Source: Africultures)

+ Site de l'auteur(e)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image | Son | Montage