film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Olivier Jobard
© D.R.
1/1

De Kingsley, qu’il accompagne en 2004 dans son périple clandestin depuis le Cameroun, à Luqman à travers les montagnes turco-iraniennes ou avec Ghorban dans son intégration française, Olivier Jobard s’attache à incarner la migration.

Après être passé par l’école Louis Lumière, Olivier devient à 20 ans photo-journaliste à l’agence Sipa Press. Il est propulsé dans la guerre d'une génération, celle des Balkans. Après avoir parcouru le monde et ses coins sombres, Olivier est rattrapé en France, à Sangatte, par les réfugiés des conflits qu’il a couverts. Il choisit alors le documentaire pour porter son regard sur les questions migratoires, en photographie puis en film.

Son principal allié est le temps. La question de la temporalité est omniprésente dans son travail, car elle l’est dans la vie d’un migrant. Attente et urgence alternent de façon imprévisible. Les épreuves semblent dilater le temps.
L’agence Myop le représente aujourd’hui.

(Source : Squawk)

+ Site de l'auteur(e)