film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Petra Costa
© Jorge Bispo
1/1

Née en 1983, Petra Costa est actrice, réalisatrice, scénariste et productrice brésilienne. Elle a débuté sa formation en théâtre au Brésil à l’âge de 14 ans. Diplômée de l’École des arts dramatiques de l’Université de São Paulo, elle a également étudié l’anthropologie et obtenu un master en psychologie sociale.

Dans le travail de Petra Costa, le personnel et le politique sont inextricablement liés. Son dernier film, The Edge of Democracy (2019, produit par Netflix et nommé aux Oscars), constitue l’ultime volet d’une trilogie dans laquelle le parcours de la réalisatrice se confronte à l’histoire mouvementée de son pays, le Brésil. Son premier court métrage, Undertow Eyes, explore les souvenirs et les histoires de ses grands-parents, dans un conte personnel et existentiel sur l’amour et la mort. Projeté au MoMA en 2010, il a remporté le prix du meilleur court métrage au Festival international du film de Rio de Janeiro, au Festival international de documentaire de Londres ainsi qu’au Festival international Cine Las Americas (Austin, USA).

Elena, son premier long métrage, a été le documentaire le plus regardé au Brésil en 2013. Création hybride entre documentaire, journal intime et rêverie fiévreuse, ce film a été salué par la critique du monde entier. Il a entre autres reçu le prix du meilleur film au festival du film de La Havane (2013) et a été nominé pour meilleure photographie aux Cinema Eye Honors (2014). En 2015, Petra Costa a coréalisé avec Léa Glob Olmo et la Mouette, plongée captivante dans les méandres de la pensée d’une jeune actrice lors de sa grossesse, oscillant toujours finement entre les codes de la fiction et du documentaire.

Avec sa société de production Busca Vida Filmes, elle a produit Babenco :Tell Me When I Die de Bárbara Paz (primé à la dernière Mostra de Venise), et Ecstasy de Moara Passoni (première mondiale lors de la prochaine édition du CPH:DOX 2020, Copenhagen International Documentary Film Festival).

(Source : Visions du Réel)

+ Site de l'auteur(e)