film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Luc Jacquet
© Sarah Del Ben
1/2

Dès son enfance, Luc Jacquet passe son temps à arpenter les montagnes de l’Ain, d’abord sur les pas de sa famille qui lui communique sa passion pour la nature, puis seul par goût de l’aventure et de la découverte. C’est là qu’il apprend le bonheur de se fondre dans la nature pour observer le monde secret des animaux et des plantes au fil des saisons.

Étudiant, c’est l’approche scientifique qui l’attire : en 1991, il passe une maîtrise de biologie animale, puis, il prépare un DEA en gestion des milieux naturels montagnards.


Durant sa formation scientifique, il participe à de nombreuses campagnes de terrain ayant pour but d’étudier le comportement animal et l’écologie de différentes espèces.

C’est dans ce cadre qu’il a l’opportunité d’un premier voyage en Antarctique pendant quatorze mois. À 24 ans, il part ainsi en mission d’ornitho-écologie polaire pour le CNRS. Au cours de cette mission, il assure également le rôle de cameraman du film Le Congrès des pingouins du réalisateur suisse Hans-Ulrich Schlumpf. C’est là qu’il découvre sa passion pour l’image : il abandonne son cursus scientifique et commence sa carrière de réalisateur de documentaires. La plupart de ses films se réaliseront en Antarctique ou sur les îles australes : conquis par ces terres magiques, il y passera en tout trois ans.

De ces différents séjours va naître son premier long-métrage La Marche de l’Empereur (2004), qui reçoit l'Oscar du Meilleur documentaire en 2006, ainsi que le César du Meilleur son, et est nommé pour les César du Meilleur premier film et du Meilleur montage.

Après le succès mondial de ce premier film, Luc Jacquet réalise un autre projet qui lui tient à cœur depuis longtemps, un souvenir autobiographique : la rencontre d’un renard et d’un enfant (Le Renard et l’Enfant, 2007). Par la suite, Il était une forêt est nommé pour le César du Meilleur film documentaire en 2014 et, en 2015, La Glace et le Ciel est projeté lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes.

Luc Jacquet est également le fondateur de l'ONG Wild-Touch, une organisation non gouvernementale, qui milite en faveur d’un développement durable, de la protection de l’environnement et d’une sensibilisation du public. En 2020, il crée sa société de production Icebreaker à Monaco.

(Source : Cinemotions)

Filmographie complète | Auteur-Réalisateur | Image