film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Luc Bourdon
© D.R.
1/1

Réalisateur prolifique, Luc Bourdon est l’une des figures marquantes de l’art vidéographique au Canada.

Il a signé plus d’une cinquantaine d’œuvres de genres divers — documentaires, fictions, expérimentations —, dont plusieurs prennent pour sujet les arts et la culture (Ne retenez pas votre souffle, 1986 ; Question de bande, 1998 ; De la parole aux actes, 2000 ; La Grande Bibliothèque, 2005 ; Classes de maîtres, 2009 ; Un musée dans la ville, 2011).

Ces productions ont en commun la place prépondérante qu’elles font à l’histoire et à la mémoire. Des notions qui sont aussi au cœur du premier long métrage qu’il a réalisé au sein de l’Office national du film du Canada, La Mémoire des anges (2008), et de sa suite historique, La Part du Diable (2017), collage documentaire érudit qui chemine à travers l’histoire du Québec moderne, des années 1960 jusqu’au tournant des années 1980.

Au fil de sa carrière, Luc Bourdon s’est imposé comme un expérimentateur inlassable, proposant une approche ludique du traitement de l’image et du son. En plus de son travail de réalisateur, Luc Bourdon a collaboré avec des figures du milieu théâtral comme René-Daniel Dubois.

Il enseigne aussi la pratique vidéographique et le cinéma dans plusieurs établissements depuis 1994.
De 2000 à 2003, il a occupé les postes de directeur artistique et de directeur général du Festival du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal.
De 2009 à 2012, il a été directeur du programme documentaire de l’Institut national de l’image et du son (INIS).

(Source : Tënk)